Twitter Icon Facebook Icon
Bird Studies Canada Logo
English | Français

Révélations sur les déplacements des oiseaux

15 juillet 2015 – Des recherches de pointe sur les déplacements des oiseaux dans l’hémisphère ouest fournissent de précieux renseignements qui orientent les mesures de conservation. Le Système de surveillance faunique Motus permet aux chercheurs de suivre les oiseaux sur de grandes distances. Ce printemps, plusieurs grives ont été pistées depuis la Colombie jusqu’à des endroits très éloignés au Canada et aux États-Unis. Les scientifiques ont ainsi recueilli de nouvelles données fascinantes sur l’utilisation de l’habitat par ces oiseaux dans leurs quartiers d’hiver, aux haltes migratoires et pendant leur migration.

Grive à dos olive
Grive à dos olive par Nick Saunders

Le Système de surveillance faunique Motus est un programme d’Études d’Oiseaux Canada. L’étude a été réalisée avec la collaboration de ses partenaires : SELVA (recherche pour la conservation dans la région néotropicale), l’Université de la Saskatchewan, l’Universidad de los Andes, Environnement Canada et l’Université Acadia. En mars et en avril 2015, les auteurs de l’étude ont posé des émetteurs radio sur 67 Grives à dos olive et Grives à joues grises en Colombie. Ils ont ainsi pu recueillir en temps réel des données sur les déplacements des individus à l’échelle locale dans les Andes colombiennes et le massif de la Sierra Nevada de Santa Marta. Ils ont également pu établir une documentation phénoménale sur l’utilisation de l’habitat par ces oiseaux et la durée de leur séjour dans des secteurs précis.

Par la suite, quatre des grives ont été détectées par des stations Motus pendant leur migration vers le nord, et une cinquième sur son aire de reproduction sur les côtes de la baie d’Hudson. Dans un cas remarquable, une Grive à dos olive ayant reçu un émetteur le 19 mars est demeurée au site d’étude, une plantation de café située à l’ombre, jusqu’au 14 avril. Le 18 mai, un petit réseau de tours exploité par l’Université de la Saskatchewan et Environnement Canada l’a repérée en vol au lac Chaplin, en Saskatchewan. Ainsi, l’oiseau a franchi la distance incroyable de près de 6000 kilomètres en seulement 34 jours, à raison d’au moins 175 kilomètres par jour!

Un petit réseau de stations exploité dans le cadre du programme Coastal Bend Bays & Estuaries a détecté une autre Grive à dos olive dans la région côtière du Texas pendant sa migration. Des stations Motus relevant d’Études d’Oiseaux Canada en ont détecté une troisième le long de la rive nord du lac Ontario. Enfin, deux Grives à joues grises munies d’un émetteur en Colombie ont également été repérées en Ontario. La première, sur la rive nord du lac Ontario, a franchi 3674 kilomètres en 13 jours, soit une impressionnante moyenne de plus de 280 kilomètres par jour! La seconde a parcouru plus de 5300 kilomètres jusqu’à son aire de nidification sur les côtes de la baie d’Hudson et fut détectée un mois après son départ de Colombie. D’autres découvertes pourraient s’ajouter plus tard durant la saison à mesure que les données entreront.

mapcapture Vous pouvez en apprendre davantage sur les voyages de ces oiseaux, dont leurs trajectoires et leur vitesse de vol, en consultant notre carte animée.

Ces percées dans la recherche sont rendues possibles grâce au réseau ouvert et coopératif Motus. À mesure que le réseau prendra de l’expansion, de nouvelles découvertes seront faites, ce qui ne manquera pas de faire progresser la conservation de l’avifaune. Les systèmes de radiotélémesure automatisés utilisés par le réseau fournissent de l’information à un degré de détail inégalé sur le comportement, les activités et la position générale de chaque oiseau dans le paysage. Et cette information est accessible aux chercheurs dans les jours qui suivent les détections, ce qui se compare avantageusement avec les résultats obtenus par la technologie de pistage par satellite la plus avancée.

L’équipe de recherche se compose des doctorantes Camila Gomez (Universidad de los Andes) et Ana Gonzalez (Université de la Saskatchewan) et de Nick Bayly, Ph. D. (SELVA), Daniel Cadena, Ph. D. (Universidad de los Andes), Keith Hobson, Ph. D. (Environnement Canada), Phil Taylor, Ph. D. (Chaire d’ornithologie Études d’Oiseaux Canada à l’Université Acadia) et Stu Mackenzie (Études d’Oiseaux Canada). Études d’Oiseaux Canada remercie Swarovski Optik, BirdLife International le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, l’Université Western, l’Université de Guelph, la Fondation canadienne pour l’innovation et les propriétaires fonciers participants pour le soutien qu’ils apportent à cette recherche. Ce projet a été réalisé avec l’appui financier du Gouvernement du Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec Stu Mackenzie, gestionnaire du programme Motus à Études d’Oiseaux Canada : smackenzie@oiseauxcanada.org.

Gardez le contact avec Études d’Oiseaux Canada


Vous aimeriez mieux connaître nos programmes et activités? Abonnez-vous à notre bulletin de nouvelles.
Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
Études d'Oiseaux Canada B.P. 160, 115 Front St., Port Rowan, ON Canada N0E 1M0
Téléphone: 1-888-448-2473 Télécopieur: 1-519-586-3532 Courrier électr.: generalinfo@oiseauxcanada.org