Twitter Icon Facebook Icon
Bird Studies Canada Logo
English | Français
We are sorry, this page is currently not available in English

Trouver et suivre des nids

En général, trouver un nid d'oiseau en été requiert des connaissances, de la détermination, de l'habileté et souvent, un peu de chance. Pour vous faciliter cette tâche, nous avons axé ce programme sur une espèce ayant une aire de nidification étendue et pouvant nicher dans votre propre jardin en ville: le Merle d'Amérique. Si vous désirez des renseignements spécifiques quant à son écologie de reproduction, nous vous invitons à consulter la fiche technique du merle. Vous trouverez sur la présente page quelques conseils et idées pour vous aider à trouver un nid d'oiseau et le suivre adéquatement. 

À quel moment faut-il commencer à chercher des nids d'oiseaux ?

Bien que la majorité de l'activité de nidification ait lieu en mai, juin et juillet, vous devriez garder les yeux ouverts toute l'année puisque quelques espèces ont une période de nidification étendue. Par exemple, dans certaines régions du sud du Canada, des espèces comme le Grand-duc d'Amérique commencent à nicher en février tandis que d'autres le font dès mars ou avril. À l'inverse, les espèces qui produisent deux ou trois couvées par saison peuvent encore être à leur nid en train de nourrir leurs jeunes en septembre et même au-delà. Le meilleur conseil que nous pouvons vous donner est de rester attentif toute l'année.

Où chercher ?

Les merles nichent souvent dans les secteurs urbains, incluant les cours arrières de maison, les parcs municipaux et les cours d'écoles. Les quartiers résidentiels avec beaucoup d'arbres et de parterres sont presque garantis d'avoir des merles qui y nichent. Les secteurs de la ville qui sont grandement développés, notamment les centres-villes, sont moins susceptibles d'accueillir des nids de merles bien qu'ils vont y héberger d'autres espèces comme le Moineau domestique, le Pigeon biset et l'Étourneau sansonnet. Les secteurs périurbains vont souvent avoir des Hirondelles bicolores ou des Hirondelles noires qui construisent leur nid dans des nichoirs, tandis que des Quiscales bronzés, des Tourterelles tristes, des Bruants chanteurs et plusieurs autres espèces nicheront dans les arbres ou les haies. Par ailleurs, les secteurs ruraux ou forestiers, incluant les grands parcs urbains largement boisés, ont généralement les plus grandes densités d'oiseaux nicheurs. Dans les secteurs ouverts, les merlebleus nichent souvent dans les nichoirs installés sur les piquets de clôtures, ce qui rend ces oiseaux intéressants à suivre. 

Il est donc important de chercher au bon endroit pour trouver une espèce en particulier. Un guide d'identification d'oiseaux peut fournir quelques informations sur l'habitat fréquenté par les espèces, bien qu'il existe également plusieurs bons livres que vous pouvez consulter. Ceux-ci incluent les Atlas des oiseaux nicheurs qui sont disponibles pour la majorité des régions du Canada. L'Internet peut également s'avérer une bonne source d'information et nous vous proposons quelques sites d'intérêt.

Comment trouver un nid ?

Vous avez peut-être des oiseaux qui nichent dans votre jardin et vous ne le savez pas! Souvent, c'est en observant le comportement d'un animal que nous sommes capable de connaître son occupation du temps. La majorité des espèces d'oiseaux construisent un nid pour y pondre leurs oeufs. Pour être en mesure d'y parvenir, les femelles et parfois les mâles font des douzaines de voyages chaque jour au même endroit, y amenant le matériel de construction. Par exemple, un merle femelle a été observé faire plus de 180 voyages par jour pour construire son nid! Alors, la prochaine fois que vous verrez un oiseau voler avec une brindille dans son bec, pourquoi ne pas garder un oeil dessus? Peut-être vous révélera-t-il son lieu secret de nidification!

Un autre moment privilégié pour trouver un nid est lorsque les oisillons se font nourrir par les parents. Encore une fois, la femelle et parfois le mâle peuvent faire des douzaines de voyages par jour pour nourrir la couvée affamée. Vous serez peut-être en mesure de trouver un nid en suivant un adulte transportant une becquée pleine de vers!

Suggestions pour vérifier le contenu des nids

Puisque les nids d'oiseaux peuvent être installés plusieurs mètres au dessus du sol, un certain équipement s'avère essentiel pour en vérifier le contenu.

  • Escabeau
    Vous pouvez utiliser un escabeau si le nid n'est pas trop haut (environ 1,5 m) et si vous évaluez l'endroit sécuritaire. Soyez prudent(e) car le Programme de suivi des oiseaux nicheurs n'accepte pas la responsabilité pour les accidents ayant cours durant le suivi de nids.

  • Miroir et ramasse-balles de golf
    Le ramasse-balles, une longue perche téléscopique, a été inventé pour récupérer des balles de golf dans les étangs et les petits cours d'eau, et il devrait être disponible dans tout bon magasin d'équipement de golf. Combiné avec un miroir, le ramasse-balles vous permettra de vérifier le contenu d'un nid dans un arbre à une hauteur pouvant atteindre les 5 mètres. Pour ce faire, collez le miroir dans le panier à balle et inclinez-le à un angle de 75 degrés. Pour vérifier le contenu d'un nid, amenez simplement le ramasse-balles au dessus du nid et regardez dans le miroir. Familiarisez vous avec le fonctionnement de la perche avant de vérifier les nids, pour ainsi minimiser la possibilité de frapper le nid ou envoyer les oeufs hors du nid.

  • Miroir pour bicyclette (avec monture) et perche en bois
    Similaire au dispositif précédent. Un miroir de bicyclette peut être fixé à une perche en bois. Amenez la perche au dessus du nid et regardez dans le miroir pour vérifier le contenu du nid.

Petite note à propos des nichoirs. Ils devraient être construits de manière à ce qu'un des panneaux puisse être ouvert permettant ainsi la vérification du contenu du nichoir. Assurez-vous de cogner légèrement sur le nichoir avant de regarder par l'ouverture ou d'en ouvrir le panneau. Cet avertissement permettra à l'adulte de quitter le nichoir tout en minimisant les risques qu'il endommage un oeuf ou écrase un jeune en s'envolant soudainement. 

Combien de fois devriez-vous visiter les nids ?

De préférence, vous devriez faire plus d'une visite par nid, séparées par trois à cinq jours. Des visites couvrant l'ensemble de la période de nidification sont utiles car les données recueillies à différents moments permettent d'obtenir différentes informations; déterminer la taille complète de la couvée ou les périodes d'incubation et d'élevage des jeunes par exemple. Avec un minimum de deux visites faites à l'intérieur d'un laps de temps raisonnable, c'est-à-dire environ une semaine, il est encore possible de calculer un taux de survie journalier pour le nid ou son contenu (ex. le nid a survécu cinq jours; deux des trois oisillons ont survécu sept jours, etc.). Un nid visité une seule fois fournit moins d'information bien qu'il soit encore possible de déterminer la préférence dans la sélection de l'habitat ou du site de nidification lorsque cette information est enregistrée, ou de connaître la répartition ou la chronologie de nidification des espèces.

La majorité des oiseaux chanteurs pondent un oeuf par jour, souvent le matin, jusqu'à ce que la couvée soit complète. Durant cette période, les nids sont difficiles à trouver puisque l'incubation ne débute souvent que lorsque tous les oeufs sont pondus (l'activité autour du nid est donc restreinte). Si vous voyez des oiseaux construire un nid, observez-les à distance jusqu'à ce que le nid soit terminé et, ensuite, faites de brèves visites pour aller voir si des oeufs y ont été déposé. Les oeufs qui sont perdus, par exemple par la prédation, lorsque l'incubation a été amorcée ne seront pas remplacés bien que les oiseaux tenteront peut-être de pondre une toute nouvelle couvée si la première a été complètement perdue.

Assurez-vous de soumettre les données de tous les nids que vous avez visités, même de ceux qui n'ont pas produit de jeunes jusqu'au stade de l'envol. Des informations sur les nids qui ont échoué sont tout aussi importantes que celles dont les nids ont réussi.

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
Bird Studies Canada P.O. Box 160, 115 Front St., Port Rowan, ON Canada N0E 1M0
Phone:1-888-448-2473 Fax: 1-519-586-3532 E-mail: generalinfo@birdscanada.org